Une bonne relation entre l’humain et son chien est primordiale. Sans cette relation solide, éduquer un chien est très difficile (ou pas éthique !).

Le chien doit avoir envie d’entrer en interaction avec nous. Cela ne doit pas se faire sous la contrainte. Si on est obligé de contraindre un chien, c’est qu’il y a quelque chose qui coince. J’estime que mon travail consiste à débloquer les situations potentiellement conflictuelles et de trouver un compromis entre les besoins du chien et les attentes de son maître.

Je ne me réclame d’aucune école. Je conseille ce qui me semble judicieux pour tel chien et tel maître, dans une volonté de bienveillance tant à l’égard du chien que de l’humain.

Pour moi, éduquer c’est communiquer, ce n’est pas contraindre. Si l’on est pas prêt à comprendre son chien et à agir en fonction de sa sensibilité, le résultat sera difficile à obtenir. L’écoute mutuelle, le respect et la volonté de coopérer avec son chien sont les composantes d’un socle solide.

Je peux être amenée à utiliser certains accessoires (harnais, longe…) et certains motivateurs (friandises, jouet….) afin de faciliter la compréhension. Je n’utilise pas de collier étrangleur ou d’objet punitif.

Je suis signataire de la charte du MFEC (Mouvement francophone des éducateurs de chiens de compagnie) et de la charte de Vox Animae.